30’ pour découvrir les nouvelles organisations de cabinet

L’une des richesses de l’ANECS et du CJEC est l’échange permanent entre ses membres autour des problématiques qui les concernent en tout premier lieu, à savoir, l’optimisation du stage et l’obtention du diplôme pour les ANECSiens, le choix de l’exercice, l’installation sous toutes ses formes – création ex nihilo, rachat, intégration d’un groupe d’associés – et le développement du jeune cabinet pour les CJECiens.

Depuis quelques temps, les échanges se portent sur l’organisation du jeune cabinet. En effet, depuis les années 1980, le cabinet s’est structuré autour de l’outil de production afin d’assurer le bilan, la liasse fiscale et les paies du client. A cela, les éditeurs de logiciels ont ajouté au fur et à mesure des outils complémentaires répondant aux besoins de l’expert-comptable : juridique, audit, etc.

A partir de 2005, l’idée que l’attente du client peut aussi être prise en compte dans l’organisation du cabinet se fait jour avec l’apparition d’un nouvel outil, indépendant du logiciel de production et compatible avec tous les acteurs du marché, le « Bilan imagé » de RCA qui va transformer une obligation administrative en une information capitale pour le client. C’est la première pierre à la transformation de la relation client.

10 ans plus tard, l’arrivée de QuickBooks sur le marché français, suivie de diverses plateformes digitales, fait à nouveau évoluer le regard de l’expert-comptable sur les clients. On en vient de plus en plus à penser que le client, informé, connecté et ayant des demandes précises en matière de pilotage de son entreprise, peut être placé au centre du cabinet. Il devient alors incontournable de travailler et formaliser la valeur ajoutée des missions de l’expert-comptable.

Cette nouvelle perception couplée à l’arrivée sur le marché l’année suivante, d’un « petit outil malin » nommé Receipt Bank, a un impact majeur sur l’organisation du cabinet. C’est ainsi que l’on va maintenant s’attacher d’abord à la stratégie de captation des flux pour les transcrire en indicateurs de pilotage probants pour le chef d’entreprise et se décentrer de la seule production comptable. Ce nouveau paradigme détermine le choix des outils et la nouvelle organisation du cabinet.

Les Estivales étant un condensé des réponses que l’ANECS et le CJEC apportent aux questionnements des jeunes professionnels, nous nous devions de mettre en avant, au cours de l’événement, les échanges nombreux qui existent actuellement autour de ces nouvelles organisations. C’est ainsi que nous avons structuré des espaces « Mon cabinet » regroupant les acteurs actuels de ces nouvelles organisations. Sur ces espaces, de jeunes experts-comptables nouvellement installés vous présenteront, en mode TEDx – c’est-à-dire en 5’ chrono -, leur organisation autour d’outils numériques au service des attentes et besoins du client. 


Ces « Esti’Talks » se dérouleront sur les temps de pause entre 3 et 4 fois par jour. Ils se poursuivront à l’Esti’vette animée par les régionaux de l’étape : les dynamiques élus de l’ANECS et du CJEC Ile-de-France, qui seront ravis de vous accueillir et de développer les échanges autour d’un verre.

Au Club comme à l’ANECS, nous sommes persuadés que de la réflexion collective naissent les meilleures solutions personnelles. Et c’est cette conviction qui nous a poussés à vous proposer ces Esti’Talks tout au long des Estivales afin que chacun puisse y puiser des sources d’inspiration pour lui-même.

Ne manquez pas ces rendez-vous. Nous vous attendons nombreux !